- Übersicht erhalten -
Angebote nach den Entwicklungsbereichen sortiert
Hometous les articlesDéveloppement actuelLa main qui tombe de l'Occident sur l'Afghanistan

La main qui tombe de l’Occident sur l’Afghanistan

Normalement, je ne m’exprime pas politiquement, mais essaie de me limiter aux faits scientifiques. Néanmoins, je suis déçu et consterné par les actions occidentales en et avec l’Afghanistan et je pense aux nombreuses populations locales qui ont bâti sur nous et que nous laissons maintenant tomber dans le vrai sens du terme.

L’Afghanistan brise l’Occident contre ses propres normes et ne tire même pas les bonnes conclusions de ses actions. Plus de 20 ans de dévouement, d’investissement et de soutien s’effondrent en quelques semaines. L’Allemagne à elle seule a investi plus de 20 milliards d’euros pour la sécurité et le développement dans l’Hindu Kush et bien sûr la perte de 3 600 soldats occidentaux de l’OEF et de l’OFS doit également être mentionnée ici (à partir de 2020). Des décennies de soutien ont amélioré la démocratie et les droits civils. L’aide humanitaire pour ceux qui en ont particulièrement besoin ainsi que les soins médicaux ont été élargis. La situation des femmes sur place s’est également améliorée. Bref, malgré tous les problèmes, l’état de l’Afghanistan s’est développé partiellement dans une direction positive.

Mais qu’en est-il pédagogiquement ? Qu’est-ce que l’Occident a réalisé ici ? Selon l’UNICEF, en 2018, près de la moitié des enfants âgés de 7 à 17 ans n’étaient toujours pas scolarisés. Les filles, en particulier, continuent d’être désavantagées en matière d’éducation. Alors que dans tout le pays 60 % des filles ne sont pas scolarisées, dans certains districts, ce chiffre atteint 85 %.

C’est une catastrophe que l’Occident n’ait pas réussi à garantir que les enfants, et en particulier les femmes, aient des opportunités éducatives adéquates. Comment un pays est-il censé se développer positivement et s’adapter aux pays occidentaux alors que de tels chiffres catastrophiques se produisent encore après 20 ans.

L’armée afghane est en sous-effectif et débordée. L’armée est mal positionnée, notamment dans le domaine de l’armée de l’air. Et voilà que l’Occident s’étonne qu’après un retrait soudain annoncé, l’armée afghane ne soit pas en mesure de se défendre contre les différents groupes talibans.

Il était donc prévisible que le gouvernement afghan ne serait pas en mesure de maintenir le statu quo. Et c’est là que le visage laid de l’ouest se montre. Car pendant plus de 20 ans, il a promis un soutien, une protection à la population et un avenir. Les populations locales ont été mobilisées pour atteindre cet objectif. Forces dites locales. Des gens qui ont risqué leur vie en Afghanistan pour soutenir les objectifs de l’Occident. Des gens qui sont maintenant tués parce que l’Occident, en particulier l’Allemagne, n’a pas réussi à trouver une solution pragmatique pour ces personnes en raison de discussions politiques. Une solution à portée de main et logique à travers l’asile politique. Alors que des centaines de milliers de personnes ont été admises en 2015, cette fois, l’Allemagne refuse le droit à l’asile politique aux personnes qui ont travaillé avec l’Allemagne et qui risquent désormais d’en mourir. C’est une tragédie et un échec du gouvernement actuel que même une démission collective ne peut compenser.

L’Occident aurait maintenant une chance de corriger ses méfaits catastrophiques. Il pourrait frapper durement les talibans et étendre son implication. Mais l’Occident préfère laisser les hommes, les femmes et les enfants aux talibans et se retire de l’ère afghane. Une main tendue à ce moment-là est retirée et le pays lâché dans l’inconnu. D’innombrables morts des deux côtés pour rien.

Quel échec du monde occidental, dont on ne peut qu’avoir honte.

sources

L’UNICEF Afghanistan accuse : l’augmentation de la violence contre les enfants – Vatican News

Étude : Près de la moitié des enfants en Afghanistan ne vont pas à l’école (unicef.de)

suggestion de citation

En ligneGötz, S. (2021). La main qui tombe de l’Occident sur l’Afghanistan. ISSN : 2748-2979. Consulté le 27/08/2021. Disponible sur : https://krippenzeit.de/die-fallende-hand-des-westens-gegenueber-afghanistan/

Sebastian Götz
Sebastian Götzhttps://krippenzeit.de
"Ich lerne für den besten Job der Welt und möchte euch hier auf Krippenzeit daran teilhaben lassen."
- Strategischer Werbepartner -
Angebote nach den Entwicklungsbereichen sortiert
WEITERE ARTIKEL

Am beliebtesten

Letzte Kommentare